Accueil / Le programme Insertion des jeunes et formation professionnelle et technique à Madagascar

Le programme Insertion des jeunes et formation professionnelle et technique à Madagascar

En réponse à la demande de M. le Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, M. Horace Gatien rencontré en octobre 2014, nous avons développé un partenariat sur 5 axes en 2015 et 2016 :

1 – Former 25 méthodologues malgaches à l’élaboration de programmes de formation axés sur les compétences
L’Institut nationale de formation des formateurs de FPT (INFOR) de Madagascar a la responsabilité de réviser et d’élaborer l’ensemble des programmes de FPT du pays. Pour ce faire, l’approche par les compétences (APC) a été retenue dans la Politique national pour l’emploi et la formation professionnelle (PNEF) adoptée en 2015. En partant du développement d’un programme de formation pour le métier de Maintenance informatique, les étapes de l’APC seront transmises aux méthodologues en 5 missions de 15 jours avec le concours d’une experte en APC issue du Collège Communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB).

2 – Former les cadres au pilotage financier du dispositif de formation professionnelle : la maîtrise du Cadre de dépenses à moyen termes
Cette formation prépare la mise en œuvre de la Politique nationale de l’emploi et de la Formation professionnelle (PNEF) et a comme résultat attendu l’élaboration de plans tri-annuels de développement qui prennent en compte la gestion axée sur les résultats (objectifs, résultats, financement, cible, responsabilité, évaluation) pour les années 2016-2018. Le ministère sera ensuite à même de poursuivre l’exercice pour les années suivantes.

3 – Appuyer la mise en place d’une démarche pour l’élaboration d’un cadre de certification nationale pour la FPT
Ce cadre vise à mette en cohérence le niveau des programmes de formation avec le niveau des métiers pour lesquels le Ministère forme les jeunes.

4 – Appuyer la révision du statut des centres de formation professionnelle en lien avec les exigences de la Politique nationale pour l’emploi et la formation

Ces 4 activités sont réalisées en partenariat avec l’Institut européen de coopération et de développement (IECD), les Volontaires italiens (VIS), l’Académie de La Réunion (GIP-FCPE), le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) avec un co-financement de l’AFD d’un montant de 44 000 € pour 2016. L’OIF contribue à hauteur de 60 000 €.

5 – Dans le cadre du Sommet de la Francophonie, formation de 45 formateurs en hôtellerie-tourisme pour 900 jeunes
L’objectif de ce projet est de former 45 formateurs ayant les capacités de se perfectionner afin de mieux transmettre à leurs élèves ou stagiaires, dont le nombre estimé est de 900 jeunes, les bonnes attitudes et les postures professionnelles adaptées en toutes occasions et dans des situations particulières telles que des grands évènements d’envergure nationale ou internationale. En plus de l’amélioration technique, la formation prévoie le perfectionnement du français professionnel en hôtellerie-tourisme. 35 jours de formation pour 120 heures de formation entre avril et juin 2016 seront dispensés à Antananarivo par les enseignants du CIEP et de l’Académie de La Réunion.

Cette activité est co-financée par le Fonds de coopération régional (FCR) de l’Union Européenne à hauteur de 13 333 €. L’OIF y contribue à hauteur de 15 000 €.

6 – Mise à disposition de la plateforme SYMAP pour l’Approche Programme
Mise à disposition de SYMAP pour appuyer l’informatisation du processus de mise en œuvre des CDMT à Madagascar auprès du Ministère des finances.

Mise à disposition d’un expert formateur sur le Cadre des Dépenses à Moyen Terme (CDMT) au Ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MEETFP) à Antananarivo/Madagascar, en soutien à la Politique Sectoriel de l’Éducation. Une plateforme en ligne SYMAP a été configurée pour le département.

Top