Accueil / Hôtellerie-Tourisme

Hôtellerie-Tourisme

1      – Contexte et résultats 2008-2011

Le développement des Classes bilingues de formation professionnelle et technique dans le secteur de l’hôtellerie et du tourisme, associe comme langue d’enseignement le français à la langue nationale. Il a permis à sept lycées professionnels de six nationalités différentes d’implanter des classes bilingues dans des disciplines techniques dans le domaine de la restauration et du tourisme. Depuis 2007, des cours de langues, des cours liée à la pédagogie et des stages dans des lycées français et québécois ont pu être organisés pour les enseignants des classes bilingues :

  • sessions de formation et d’appropriation du matériel pédagogique en hôtellerie-tourisme ont été tenues en 2008, 2009, 2010 et 2011 à l’Université d’été de Struga en ERY de Macédoine et au CREFECO à Sofia ;
  • cours de langue française professionnelle dispensées avec parfois le soutien des Ambassades ou les Alliances françaises ;
  • programme d’échanges entre les enseignants des classes bilingues et les directeurs des Lycées avec des écoles françaises et québécoises qui appuient les écoles des PECO dans le développement des compétences pédagogiques et  langagières. Ce programme est renforcé par les liens créés entre les écoles dans le cadre de l’Association Européenne d’Hôtellerie et de Tourisme, l’AEHT.

Au printemps 2011, un bilan des classes bilingues a été effectué et la mise en place d’un processus de pérennisation de ces classes bilingues au sein des systèmes de FPT des pays a été planifiée.

 2- Coûts et partenariats

Depuis 2008, l’essentiel des dépenses des activités FPT dans les PECO est dû à l’organisation et à la mise en œuvre des classes bilingues (95% des dépenses).

Les classes bilingues ont été introduites dans six pays et sept Lycées professionnels :

  • Albanie : Lycée professionnel Hysen Cela à Durres
  • Bulgarie : Lycée professionnel de tourisme Prof. Dr Asen Zlatarov à Varna + Lycée professionnel de tourisme à Burgas
  • Ex-République yougoslave de Macédoine (ERYM) : Lycée professionnel Lazar Tanev à Skopje
  • Lituanie : Centre de formation professionnelle à Alytus
  • République de Moldavie : Lycée professionnel n°1 à Chisinau
  • Roumanie : Collège Viilor à Bucarest.

 

Globalement, les résultats et les coûts pour l’ensemble de l’activité se ventilent de la manière suivante :

 

Nbre d’élèves en classes bilingues 2008-2011 Nbre d’élèves d’ici 2013 Nbre d’enseignants dans les cl. bilingues2008-2011 Partenariat inter-Lycées hôteliers Coût

592

1 500

 

30

Lycée hôtelier de St Quentin en Yvelines (France)Lycée hôtelier de Mazamet (France)

Lycée hôtelier Drouant de Paris (France)

Ecole hôtelière de La Capitale (Québec/Canada)

Centre professionnel de Fierbourg (Québec/Canada)

2008 : 100 000 €2009 : 120 000 €

2010 : 120 000 €

2011 : 150 000 €

Le succès des classes bilingues s’explique certainement par le fait qu’économiquement les chances d’insertion des sortants des classes bilingues sont meilleures. La motivation des centres de les mettre en place s’en trouve confortée puisque ces classes attirent les élèves en leur offrant une plus-value monnayable sur le marché du travail dans un contexte, où selon les pays 18% des touristes sont francophones.

Top