Accueil / Approche par compétences     (APC)

Approche par compétences     (APC)

L’APC a fait l’objet d’un transfert d’expertise dans 8 pays avec un taux d’aboutissement complet dans 6 pays. Cet appui a concerné l’apprentissage et l’élaboration des six étapes de l’APC (analyse succincte des emplois dans une branche professionnelle, analyse de situation de travail, référentiel de métier-compétence, référentiel de formation, référentiel d’évaluation, guide matériel et pédagogique), à la formation des enseignants sur la mise en œuvre du référentiel APC élaboré.

Les cadres de la FPT, les enseignants et les chefs de 33 centres de FPT dans 10 pays (Bénin, Cameroun, Comores, Sénégal, Burkina Faso, Rwanda, Tchad, Cambodge, Laos et Vietnam) ont été formés à l’élaboration des programmes de formations selon l’approche par compétence.

Dans ces pays, 12 référentiels de FPT selon l’APC ont été réalisés lors des formations à l’APC et mis en œuvre dans 33 centres de FPT. Dans d’autres des formations ont été dispensées, comme aux Comores, sur la méthode pour définir les compétences dont ont besoin les employeurs et aussi concernant l’analyse de situation de travail (AST) au Maroc, en partenariat avec le Québec.

La formation de concepteurs et de méthodologues pour l’élaboration de programme selon l’APC avec toutes les phases et pour tous les guides et supports didactiques de la filière Agroalimentaire (Bénin).

Les résultats suivants ont été enregistrés entre 2010 et 2013 :

– Dix pays se sont engagés dans l’APC et ont été soutenus pour élaborer des contenus (référentiels) de formations professionnelles avec l’approche par les compétences. A ce jour, en fonction du choix de métiers proposés par les Ministères, basés sur la demande du marché du travail et des priorités de développement économique de chaque pays, les référentiels de formation pour les métiers suivants ont été réalisés avec les outils de l’APC :

– métier pour la transformation agro-alimentaire des fruits et légumes, métiers ouverts aux femmes (Bénin)

– métiers de mécanicien-auto et de maintenance de l’électronique audiovisuelle (Burkina Faso)

– réparateur et installateur d’équipement frigorifique et de climatiseur (Cambodge) o technicien logistique pour l’exploitation minière ouvert aux femmes (Cameroun) o mécanicien agricole (Laos)
– cuisinier (Rwanda)

– réforme du contenu des Bacs techniques en mécanique-électronique (T1), électronique, automatisme, science industrielle (T2) et gestion, comptabilité (G) (Sénégal)

– logisticien et gestionnaire de supermarché et mécanicien-auto (Vietnam)

Accédez au Bulletin de liaison, Programme de reconnaissance, Bourses du REPF

repf

========================== Résumé============================================

  • –  33 centres de formation et lycées techniques enseignent déjà des référentiels. par ailleurs, un renforcement sur les étapes de l’APC a été réalisé avec les directeurs des écoles professionnelles de pêche dans 11 pays (Cameroun, Canada, Comores, RDC, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Maroc, Mauritanie, Sénégal, Tunisie) ;
  • –  la méthodologie d’élaboration des programmes selon l’APC dans les 20 programmes déjà adaptés à l’APC a été corrigée (Rwanda) ;
  • –  six guides pour la mise en œuvre de l’APC ont été produits et diffusés. Ces guides ont été également traduits en partie en albanais, bulgare, lituanien, roumain, kmer, lao et vietnamien.
Top