Accueil / Afrique de l’Ouest

Afrique de l’Ouest

Description
Un dispositif de partenariat inter états en Afrique de l’Ouest (PIEAO) a été mis en place dès 1999 en application des conclusions du séminaire transnational de concertation et d’échanges de Grand Bassam.
Initialement au nombre de huit, les pays du PIEAO; le Bénin, le Burkina Fasso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, la Guinée Conakry, le Sénégal et le Togo ont été rejoints, en 2004, par le Cap Vert et la Guinée Bissau.
L’ensemble des répondants nationaux s’est annuellement réuni.
Trois activités ont été retenues et ont servis de base au partenariat régional:
– Constitution d’un répertoire régional des centres de formations professionnelles et techniques
– Formation de formateurs de chefs d’établissements
– Mécanismes de financement de la formation professionnelle et technique (FPT).
Tout en poursuivant la mise en oeuvre des trois activités initiales, l’année 2005 à été particulièrement consacrée à:
– aux premières mises en place d’équipes nationales de concertation régionale;
– l’organisation de la conférence des ministres en charge de la FPT, en juin 2005 à Dakar (Sénégal);
La conférence des ministres s’est conclue par la signature, unanime, d’une convention cadre de coopération régionale et pour affirmer la volonté de tous les participants à développer la FPT dans la région, un document appelé l' »Appel de Dakar » a été signé par tous les pays du PIEAO, à l’initiative du Sénégal.
Les activités régionales sont désormais :
– la finalisation des trois activités en cours;
– le complément de mise en place des équipes nationales de concertation régionale;
– la mise en oeuvre de la convention cadre de coopération régionale.

 

  Activités
Responsables du choix des activités en cours, les répondants nationaux constitués en groupe de liaison régional ont établi les objectifs et effectué le suivi des activités de partenariat.
Les trois activités programmées depuis 1999 ont été pilotées par les chargés d’activités assistés des personnes ressources de l’OIF.
Le groupe de liaison a préparé la conférence des ministres en charge de la FPT. Il est en charge de la mise en oeuvre et du suivi des accords cadres résultant de la convention signée en juin 2005.
•  Répertoire régional des formations.
Le répertoire consigne toutes les formations publiques et privées du domaine de la formation professionnelle et technique pour la région d’Afrique de l’Ouest.
Au niveau des responsables de la FPT et des gestionnaires de la carte scolaire, c’est un outil de recherche d’informations, de prise de décisions, de planification stratégique et de mise en oeuvre.
La base ainsi constituée permet aux décideurs de s’informer, de disposer d’indicateurs statistiques pour orienter les décisions à prendre dans le domaine de la carte scolaire, de la décentralisation, de la politique budgétaire.
Cette base régionale renforce l’intégration de chaque pays au sein du partenariat.
La base régionale des formations couvre tous les domaines de la FPT, aussi bien publique que privée et peut être consultée sur des critères variés: formation, niveau, ville, pays…
La base est consultable par tous, elle devient ainsi une aide précieuse d’orientation et de guidance pour les centres d’orientation, les parents, les jeunes ou les travailleurs à la recherche d’une formation.
La base permet aussi des échanges entre les centres de formation et les formateurs.
A la disposition des entreprises, celles-ci pourront trouver les formations d’un domaine et d’un niveau particulier, répondant à un besoin local de recrutement.
Des conventions d’écritures, une unité de désignation des formations ont été mises au point.
Chaque pays a en charge la mise à jour de la base pour les formations qu’il dispense.
•  Formation de formateurs de chefs d’établissement
En 2003, à Dakar, les chargés d’activités, en concertation avec des personnes ressources de l’OIF ont défini les objectifs, le calendrier et le contenu de cette activité.
C’est en Avril 2004 que s’est déroulée une session de  formation de formateurs de chefs d’établissements.
La formation a été dispensée par l’équipe de formation des chefs d’établissements du Ministère de l’éducation du Sénégal.
L’objectif des cette formation étant de doter chaque pays du partenariat de deux formateurs de chefs d’établissements. Ces formateurs ayant en charge la démultiplication de la formation reçue dans leur pays respectif.
La formation s’articulait autour des compétences suivantes:
– fondements de l’action du chef d’établissement
– gestion administrative
– Gestion financière et matérielle
– gestion des ressources humaines
– management éducatif
– gestion morale et éducative.
•  Mécanismes de financement de la formation professionnelle et technique (FPT).
En parallèle des deux autres activités, de nombreuses réunions de travail se sont déroulées sur ce thème. Pour tous il représente l’une des clefs de la réussite des projets en cours.
Depuis 2000, le groupe de liaison formé des répondants nationaux de la région, a défini une activité de partenariat qui vise à améliorer les mécanismes de financement liés à la FPT dans les pays de la région.
En décembre 2004, à Lomé, les chargés d’activité ont choisi de se concentrer sur les moyens pour augmenter les ressources financières dans les centres de formation.
Ainsi, la demande des chargés d’activité sur l’amélioration de la gestion économique et financière des établissements de formation s’intègre dans la démarche initiée pour la gestion des centres de formation.
Les activités « Financement » comme celle « Formation de formateurs de chefs d’établissement en gestion administrative et pédagogique » s’inscrivent dans un processus d’autonomisation des centres de formation.
•  Mise en place d’équipes nationales de concertation régionale
Au niveau régional, le groupe de liaison formé des répondants nationaux, définit, oriente et suit la stratégie régionale, au niveau national il était indispensable de disposer d’une entité capable de faire émerger les besoins dans le domaine de la FPT pour établir une dynamique de partenariat dans la cadre de la convention régionale signée par le ministres du PIEAO ayant en charge la FPT.
La Convention Cadre de Coopération Régionale (article 4) prévoit la constitution, dans chacun des pays, d’une équipe Nationale de concertation régionale. Au niveau national, cette équipe est l’outil opérationnel du dispositif régional de partenariat inter-Etats. Elle est coordonnée et animée par le répondant national.
L’équipe Nationale est constituée de personnes ressources nationales qui concourent à l’élaboration et à la mise en œuvre des actions de développement du système national FTP, à savoir :
– Le répondant national (RN)
– Les chargés d’activités (CA)
– Les personnes ressources (chargés de mission, partenaires sociaux, acteurs économiques et/ou de formation…) appelées à apporter leur expérience et leur appui.
L’équipe Nationale a pour rôle de renforcer les capacités d’analyse, de gestion et d’évaluation de la politique sectorielle nationale de la FTP. Elle a donc pour missions :
– au plan national, de renforcer la mise en œuvre des acquis du partenariat régional
– au plan régional, de mette à disposition l’expérience nationale dans le cadre des conventions spécifiques de coopération
•  Mise en oeuvre de la convention cadre de coopération régionale.
Pour pérenniser les relations d’échanges et de concertation établies, les états sont convenus entre eux, en juin 2005, d’un cadre formel de partenariat inter-Etats par la signature d’une convention cadre de coopération régionale dont l’économie générale et les principes directeurs sont les suivants :
– La convention cadre de coopération régionale (CCR) prend effet pour chaque pays à la date de sa ratification par l’autorité nationale compétente en la matière.
– L’organe de gestion de la CCR est le groupe de liaison régional constitué des répondants nationaux représentant les pays signataires. Dans chaque pays, le répondant national s’appuie sur une équipe de personnes ressources nationales qu’il anime et coordonne. Les activités de partenariat inter-Etats sont proposées et présentées au Groupe de Liaison Régional à l’initiative d’un ou de plusieurs répondants nationaux.
– La CCR ouvre la voie à la réalisation d’activités de partenariat inter-Etats, à dimension bilatérale et/ou multilatérale, entre pays intéressés qui s’engagent entre eux par Conventions Spécifiques de Coopération (CSC).
– Dans sa programmation, l’OIF a inscrit la mise à disposition de moyens techniques, humains et financiers pour la mise en œuvre de la CCR et la réalisation des CSC sur la période 2006-2009.
  Résultats
1. Le répertoire régional des centres de formation est en place: http://fpt-francophonie.org/repao . La région d’Afrique de l’Ouest est la seule a disposer de cet outil.
2. Formation des formateurs des chefs d’établissements: la démultiplication est programmée dans tous les pays du partenariat, certains ont commencé cette démultiplication.
3. Mécanismes de financement de la formation professionnelle et technique (FPT): une stratégie de démultiplication a été établie, une expérimentation de l’efficacité de cette stratégie est programmée.
4. Mise en place d’équipes nationales de concertation régionale: l’équipe du Bénin est en place,pour les autres pays le calendrier initial doit être révisé.
5. Mise en oeuvre de la convention cadre de coopération régionale: un document complet intitulé « Guide de mise en oeuvre » de la convention cadre de coopération régionale a été établi par une équipe de la région Magreb-Machreb. Ce document met à la disposition de tous un contrat type de convention spécifique de coopération (CSC)
Top