Accueil / Activités FPT de l’OIF avec le Cambodge de 2009 à 2015

Activités FPT de l’OIF avec le Cambodge de 2009 à 2015

Activités de l’OIF avec le Cambodge de 2009 à 2015 dans le domaine de la formation professionnelle et technique (FPT)

Depuis 2001, l’OIF a mis en place un dispositif régional de partenariat inter-Etats pour le développement de la formation professionnelle et technique entre les Ministères de la FPT du Cambodge, du Laos et du Vietnam. Ce partenariat s’est formalisé en 2007 avec la signature entre les 3 pays d’une Convention cadre de partenariat dans laquelle les activités soutenues par l’OIF sont inscrites pour la FPT et dans les trois pays.
Fort des résultats de cette Convention, en 2011, l’APEFE (Association pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger) s’est associée aux trois pays et à l’OIF pour mettre son expertise, ses ressources humaines et financières à la disposition des objectifs des pays pour la FPT définis ensemble dans une démarche régionale.

Résultats opérationnels au Cambodge

Depuis 2011, le partenariat entre le Ministère de l’éducation, de la jeunesse et du sport du Cambodge, l’APEFE et l’OIF a permis de :

1 – mener une formation-action pour transférer une expertise aux cadres et aux enseignants du Ministère de l’éducation pour la maîtrise des étapes de l’Approche par les compétences (APC). Le transfert d’expertise s’appuie sur l’élaboration d’un programme de formation APC qui sera enseignée aux élèves :
150 acteurs de la FPT (cadres et enseignants) formés
Métier choisi : le froid industriel et la climatisation
4 écoles pilotes engagées : Institut national polytechnique, Institut national de formation technique, Institut technique de l’industrie, Institut technologique de Battambang
750 jeunes formés sur les nouveaux programmes d’ici 2016
2 experts OIF (1 français, 1 québécois)

Dans une approche de synergie, le programme s’intègre dans les stratégies éducatives du Cambodge. Dès l’identification du programme et à chaque étape, il a été rappelé que les partenaires paysdevaient trouver ailleurs les moyens d’investissement. Dès lors, les écoles pilotes avec lesquels nous travaillons sont fournies en matériel par la Banque asiatique de développement, de même, en ce qui concerne les bâtiments, leur construction a été soutenue par la Japan International Cooperation Agency (JIKA) au Cambodge.

2 – transférer une expertise sur l’analyse des emplois dans une branche économique choisie par le pays :
30 responsables du Ministère formés
Branche choisie : mécanique générale
1 expert tunisien OIF

En 2015, suite à cette analyse conduite par le Ministère, les acteurs formés à l’élaboration de programme de formation développeront le programme de mécanique générale.

Suite à une évaluation, le programme de FPT menée au Cambodge avec l’APEFE et l’OIF entre 2011 et 2014 permet de conclure :

Ministère du Travail et de la Formation professionnelle du Royaume du Cambodge
Forces/Succès Faiblesses/Echecs
– Succès des conventions de partenariat précédentes grâce à la coopération entre les 4 différents partenaires.
– Coopération avec le Vietnam effective (formation de formateur: des enseignants cambodgiens ont été formés au Vietnam)
– Concertation entre les parties concernées
– Formation des formateurs et démultiplication déjà organisées.
– 1 nouveau métier en train d’être développé – Système FPT inorganisé, public et privé
– Gestion centrale de la FPT inefficace
– Budget FPT insuffisant ; Insuffisance des ressources, tant matérielles qu’humaines
– Manque de matériel et d’infrastructures pour mettre en application au niveau national.
– manque de documents de références en khmer
– insuffisance de connaissance des langues étrangères
– Implication limitée de certains acteurs locaux
– Manque d’évaluation du système ; Manque de suivi (peu de démultiplications)

Opportunités/Potentialités Menaces/Obstacles
– Volonté de collaborer et d’harmoniser ; Motivation du ministère
– Début de la coopération entre le secteur FPT public et privé ; Plusieurs financements de la BAD ; Plus de programmes d’appui international
– Prise de conscience en matière FPT ; Existence d’un programme national (lutte contre la pauvreté)
– Trouver la complémentarité pour proposer l’intégration des pays dans la communauté internationale – Manque de spécialistes nationaux pour gérer les projets
– Manque de budget pour la mise en œuvre des programmes
– lenteur de la mise à disposition des fonds.
– Corruption
– Instabilité politique

Notre contact :
Ministère du Travail et de la Formation professionnelle (MTFP)
3, bd Fédération de Russie
Phnom Penh SEM. POK Pann Sous-Secrétaire d’état
Tel : +855 23 884 376 / 12 732 351
Email : ntti@citylink.com.kh

Top