Accueil / A PROPOS

A PROPOS

Les missions de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)

Adopté à Ouagadougou en novembre 2004, lors du Xe Sommet de la Francophonie, un Cadre stratégique décennal définit les objectifs et les moyens de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lui permettant d’exercer une influence dans les affaires internationales et de contribuer à relever avec succès certains des défis de la mondialisation. Les états et gouvernements membres de l’OIF ont choisi, pour la prochaine décennie, de structurer le périmètre des interventions de l’organisation autour de quatre missions, dans des domaines où son expérience et son savoir-faire ont déjà fait leurs preuves :
• la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique ;
• la promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme ;
• l’appui à l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche ;
• le développement de la coopération au service du développement durable et de la solidarité.

La problématique de la formation professionnelle et technique

Le développement de la formation professionnelle et technique (FPT) s’inscrit dans un contexte de croissance démographique des pays en développement, d’exode de leurs populations vers les grands centres urbains et, parallèlement, d’augmentation des scolarisés au niveau primaire depuis les années 1990. Les gouvernements du Sud butent sur les insuffisances de leurs systèmes de formation professionnelle et technique à absorber l’afflux des sortants du primaire, à prendre en charge la formation des déscolarisés mais aussi à répondre aux besoins du marché du travail.
Considérant que la FPT est un facteur clé pour le développement économique des PED, la CONFEMEN et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ont organisé les Assises francophones de la Formation professionnelle et technique à Bamako en mai 1998. Ces Assises ont retenu que la formation professionnelle et technique devrait s’ouvrir sur l’économie et sur le monde du travail et de l’emploi en prenant en compte les besoins des acteurs économiques du secteur formel et du secteur informel, et l’insertion sociale et professionnelle des jeunes, tant en milieu rural et qu’en milieu urbain.

Les actions de l’OIF pour le développement de la formation professionnelle et technique en Francophonie

En prolongement des Assises francophones de la formation professionnelle et technique de Bamako (Mai 1998), l’OIF développe et met en place, depuis cinq ans, des mécanismes de concertation et d’échanges entre les systèmes de formation professionnelle et technique pour accélérer la formulation et la mise en oeuvre des politiques nationales dans ce secteur. Le projet a pour objet de constituer des réseaux croisés d’information, d’échanges et d’assistance entre les responsables des systèmes de formation professionnelle et technique francophones, et d’utiliser un ensemble d’outils partagés de collaboration et de documentation.

La plateforme de La Francophonie pour la formation professionnelle et technique (CFFPT)

La plateforme de La Francophonie pour la formation professionnelle et technique favorise les échanges et la circulation d’informations portant sur ce sujet dans l’espace francophone. Par la valorisation des ressources endogènes d’une part, et par le renforcement des instruments et des méthodes de communication d’autre part, il contribue au développement de partenariats et d’échanges entre les administrations et les centres ressources de la FPT et leur mise en réseaux, à l’établissement de programmes transnationaux de développement des compétences en ingénierie de formation et en ingénierie pédagogique, à la création d’une banque de professionnels praticiens, acteurs des systèmes de formation professionnelle et technique (FPT), à la création d’une banque de ressources pédagogiques et sa diffusion via le réseau Internet.

» La politique éditoriale de La plateforme de La Francophonie pour la formation professionnelle et technique
» La politique de protection des renseignements personnels
» La politique sur les droits d’auteur et de reproduction
» Les personnes responsables du site

 

Top